Structure végétale (dessins à l'encre)

L'étude des lignes et des volumes d'éléments végétaux existant me permet d'en dégager la structure. Le dessin va alors souligner la pureté et la fluidité de la ligne. Ainsi se crée un répertoire de formes nouvelles qui viennent jouer les unes avec les autres.
                                       
Ces séries de dessins à l'encre témoignent de leurs rencontres et de leurs dialogues. Elles décrivent le ballet aérien de leurs associations et tentent de suspendre le temps afin d'en surprendre les évolutions.

Dessin à l'encre, au point, sur papier aquarelle représentant une architecture végétale inspirée d’un pétale. Ce gros plan représente la base orientée vers le bas – Sandrine Vallée
Dessin à l'encre, au point, sur papier aquarelle représentant une architecture végétale inspirée d’un pétale. Ce gros plan représente la base orientée vers le haut – Sandrine Vallée
Dessin à l'encre, au point, sur papier aquarelle représentant une architecture végétale inspirée d’un pétale. Ce gros plan représente deux pointes qui se touchent – Sandrine Vallée

Directement inspiré des techniques du dessin naturaliste scientifique, le dessin au point souligne la fluidité des formes et crée des ombres douces et veloutées s'accordant à la légèreté des mouvements. Le dessin prend alors un aspect aérien, à la limite du palpable.

Aux couleurs plus classiques des dessins à l'encre foncée, noire ou sépia, sur fonds clairs, j'ai associé des dessins à l'encre blanche sur fonds noirs. Les contraires se rencontrent ou s'opposent ; l'ombre s'éclaire, la lumière devient ombre.


Dessins à l'encre de la série des bourraches :

D'un pétale de bourrache, j'ai retenu la silhouette toute en courbes fluides et souples.

Les dessins à l'encre de duos sont le reflet de dialogues où les formes s'approchent, se frôlent, fusionnent, s'éloignent lors d'un pas de deux aérien.

Les dessins à l'encre de certaines compositions nous content l'histoire de la forme naissante, encore recroquevillée, qui va prendre progressivement son envol. A moins qu'elles ne soient l'évocation de la plénitude de la forme qui va doucement se replier sur elle-même.

Les duos :

Dessin à l'encre, au point, sur papier aquarelle représentant une architecture végétale inspirée d’un pétale de dimension 30x40cm. Dans ce duo, les deux formes sont en approche – Sandrine Vallée
Dessin à l'encre, au point, sur papier aquarelle représentant une architecture végétale inspirée d’un pétale de dimension 30x40cm. Dans ce duo, les deux formes sont en contact – Sandrine Vallée
Encres au point sur papier aquarelle représentant une architecture végétale inspirée d’un pétale de dimension 30x40cm. Dans ce duo, les deux formes sont  parallèles et en contact au niveau des bases – Sandrine Vallée
Dessin à l'encre, au point, sur papier aquarelle représentant une architecture végétale inspirée d’un pétale de dimension 30x40cm. Dans ce duo, les deux formes sont  parallèles et en contact au niveau des bases, du centre et des pointes – Sandrine Vallée
Dessin à l'encre, au point, sur papier aquarelle représentant une architecture végétale inspirée d’un pétale de dimension 30x40cm. Dans ce duo, les deux formes sont  en contact au niveau des bases – Sandrine Vallée
Dessin à l'encre, au point, sur papier aquarelle représentant une architecture végétale inspirée d’un pétale de dimension 30x40cm. Dans ce duo, les deux formes sont  en contact au niveau des pointes – Sandrine Vallée

Les compositions :

Dessin à l'encre, au point, sur papier aquarelle représentant une architecture végétale inspirée d’un pétale de dimension 36x48cm. Dans cette compositions les formes évoluent en s’ouvrant en suivant une ligne courbe vers la droite – Sandrine Vallée
Dessin à l'encre, au point, sur papier aquarelle représentant une architecture végétale inspirée d’un pétale de dimension 36x48cm. Dans cette compositions les formes évoluent en s’ouvrant en suivant une ligne courbe vers la gauche – Sandrine Vallée
Dessin à l'encre, au point, sur papier aquarelle représentant une architecture végétale inspirée d’un pétale de dimension 36x48cm. Dans cette compositions les formes évoluent en s’ouvrant en suivant une diagonale de gauche à droite – Sandrine Vallée
Dessin à l'encre, au point, sur papier aquarelle représentant une architecture végétale inspirée d’un pétale de dimension 36x48cm. Dans cette compositions les formes évoluent en s’ouvrant en suivant une diagonale de droite à gauche – Sandrine Vallée
Dessin à l'encre, au point, sur papier aquarelle représentant une architecture végétale inspirée d’un pétale de dimension 36x48cm. Dans cette compositions les formes évoluent en s’ouvrant et sont placées tête-bêche en diagonale de gauche à droite – Sandrine Vallée


La rigueur et la finesse de la technique du dessin à l'encre au point met particulièrement en valeur la fluidité des formes, tout en soulignant leur aspect aérien.

Dans la représentation naturaliste scientifique, le dessin à l'encre au point peut être employé pour marquer l'étendue d'un élément de structure ou encore pour rendre le relief, la matière. En aucun cas, les points à l'encre ne doivent être distribués au hasard des mouvements d'une plume car leur répartition répond à une exigence bien définie. Dans un premier temps, il faut poser les points qui indiquent les valeurs. Puis, viendront se surimposer les points qui donneront le relief.

J'exposerai, à l'occasion de l'ouverture de la galerie Art-Expression à Auxerre, une large sélection de mes dessins et quelques sculptures du 13 au 31 octobre 2012.