Publié le : 28 juin 20194 mins de lecture

Pierre Ambrogiani est un expressionniste Marseillais autodidacte, enfant du peuple qui a entamé dès son jeune âge une carrière de peintre amoureux des couleurs chatoyantes et passionnés des paysages méditerranéens évoquant le thème de la Provence. Ses fresques caractérisés par des teintes fauves, violente ont été vendus à des prix intéressants.

Qui est Pierre Ambrogiani ?

Pierre Ambrogiani est d’abord un artiste peintre talentueux du XXème siècle dont les œuvres ont été inscrites dans le mouvement pictural expressionniste. Il et né à Ajaccio en 1907 et dès qu’il a eu douze ans, la famille a décidé d’emménager à Marseille. C’est ainsi qu’il a fait la découverte de la vie des quartiers populaires du Sud et s’est familiarisé avec l’ambiance provençale trépidante. Il a fréquente pas mal d’artistes célèbres dans les bars de la ville et fut inspiré par le fauvisme d’Auguste Chabaud et de René Seyssaud.  Mais sa plus grande source d’inspiration intarissable était : les paysages idylliques de la campagne, la nature morte, la nudité et surtout les scènes de vie quotidienne provençale. Pour obtenir de plus amples informations, trouvez ici les célèbres œuvres d’Ambrogiani.

Caractéristiques et valeur de l’œuvre d’Ambrogiani

Pierre Ambrogiani a commencé à avoir de la réputation à partir du moment où il a mis en avant des paysages de natures mortes et de poissons de la Méditerranée. Tout au long de sa carrière, le peintre a travaillé avec acharnement pour exceller dans la transposition d’une réalité qui rompt avec classicisme provençal. En se référant à son œuvre dense les experts ont vu que c’est un véritable gourmand des couleurs chatoyantes.  Ses tableaux sont des huiles sur toile ou panneau avec une cote assez stable depuis des années. Toutefois, les experts ont unanimement conclu que cette peinture plaisante, qui respire le soleil et déborde de vie, peut aspirer à une plus value certaine dans les années à venir.

L’expressionnisme marseillais d’Ambrogiani

Si le stéréotype Guigou a persisté jusqu’en 1960 avec des couleurs brutales et un cadrage particulièrement surprenant, Ambrogiani, a imposé un style encore plus violent où il s’est impliqué dans une dimension artistique réaliste par l’abstraction.  C’est ainsi qu’il a montré un engouement sans bornes pour les personnages populaires du marché et du port. Sans être le disciple d’une académie ou d’une école cet artiste a su trouver sa place malgré la concurrence en tant que maître de l’expressionnisme marseillais. Dans ses fresques, les couleurs vives sont omniprésentes comme les déclinaisons d’oranges et de rouges que l’on trouve dans sa signature. Tout au long de son parcours de peintre, Ambrogiani a collaboré avec de nombreux artistes comme Othon Friesz et Marc Chagall.